Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 10:33
Quintaou: Beaucoup de questions sans réponse.

Un article paru ce mercredi 3 septembre dans Sud-ouest rend compte de la conférence de presse tenue à Quintaou par la Scène Nationale et les élus locaux. Il est intéressant car il évite la polémique stérile et pose les choses calmement. Mais il vaut autant par ses silences que par ses explications. Décryptage.

Oui la scène nationale fait du bon travail, et il n'y a aucune raison qu"elle ne fasse pas de même à Anglet. D'ailleurs, l'an dernier elle avait proposé à Quintaou plusieurs spectacles, fort appréciés par un public nombreux.

Mais...

La programmation qu'elle propose à Anglet nous déçoit, car nous attendions autre chose. Nous espérions plus de spectacles puisque la saison est plus longue (celle de l'an dernier n'avait commencée que le 17 janvier) et surtout la continuation de la politique en direction du jeune public, aujourd'hui abandonnée. Et ce n'est pas tout ...

Quels tarifs?

Les tarifs augmentent, en moyenne de 20 % pour le public occasionnel, de 40% pour les abonnés, de plus de 100% pour les familles (voir tableau comparatif en fin d'article). La question n'a visiblement pas été évoquée devant les journalistes, Sud-Ouest en tout cas est muet sur ce point. Ce n'est pourtant pas un point de détail! . La "culture pour tous" passe par une politique tarifaire incitative. Avec une telle hausse, retrouvera-t-on les presque 900 abonnés de l'an dernier? On peut fortement en douter. C'est dommage pour les angloys, mais aussi pour le budget, car moins d'abonnés c'est moins de recettes!

Quelle convention? Quel projet?

La présidente de la Scène a expliqué hier aux journalistes que "la Scène nationale signe avec les villes partenaires des conventions spécifiques définissant un cahier des charges dans le cadre duquel la Scène Nationale est utilisateur prioritaire, mais non exclusif des lieux mis à disposition". Ah bon? La Scène a signé une convention avec Anglet? Quelle convention ? que ni les élus d'Anglet, ni le Vice-président de la Scène Nationale Guy Mondorge, ni le DRAC (directeur régional de l'action culturelle, représentant de l’État) n'ont vu? Cette convention doit s'inscrire dans un nouveau projet culturel d'ensemble que le DRAC a demandé à la Scène Nationale. La prise en charge d'une nouvelle salle, et de cette importance, et de cette qualité, suppose la réécriture de l’ancien projet. Ce projet culturel a-t-il été rédigé? Aujourd'hui personne ne le connait. Secret défense?

La réalité c'est qu'aujourd'hui la Scène Nationale intervient en toute illégalité, sans contrat formel qui la lie à la ville. Elle récupère une salle magnifique, payée en grande partie par les angloys, sans qu'on lui ait fixé des règles ni posé des exigences, sans budget soigneusement calé, sans avoir réglé précisément le devenir des salariés qui y sont rattachés.

Selon Sud-ouest la Présidente précisa dans son intervention que la Scène Nationale était un élément de la politique culturelle de ses partenaires. "Elle n'a pas pour fonction de la définir ni même de la réaliser". Fort bien. Quel est le projet culturel de la ville d'Anglet pour Quintaou? Quelle articulation avec les autres lieux culturels de la ville? Quel budget global pour la salle, puisque la Scène n'en est pas l'utilisateur exclusif? Que deviendront les salariés qui la font fonctionner? seront-ils licenciés? S'ils sont conservés par qui seront-ils payés?

Cela fait beaucoup de questions aujourd'hui sans réponse.

Quintaou: Beaucoup de questions sans réponse.

Difficile de comparer le grand choix d'abonnements de l'an dernier, 9 au total, avec les 4 abonnements proposés par la Scène nationale pour la saison à venir.

Le moins cher de ces abonnements 2014-2015, pour 6 spectacles est de 114 €, soit 19 € par spectacle. L'an dernier l'abonnement pour 7 spectacles coutait 92 € donc 13 € par spectacle. La hausse est de 6 € soit 46%.

Regardons maintenant ce qu'il en est pour les familles. C'était un des points fort de la politique culturelle de la ville la saison écoulée, et le succès des spectacles jeune public avait été remarquable, grâce à une politique tarifaire très favorable.

Prenons l'exemple d'une famille de 2 personnes: un adulte et un enfant.

L'abonnement pour 4 spectacles lui coutait l'an dernier 52 €. ( 13€ par spectacle). Cette année pour 3 spectacles elle paiera 80 € ( 26,6 € le spectacle). Le prix est doublé!

Partager cet article

Repost 0
Published by JP Voisin - dans salle culturelle
commenter cet article

commentaires

Picheloup f 04/09/2014 23:12

La scène national a fait un hold-up sur la salle Quintaou. Comment expliquez vous quelle possède toutes les salles du BAB

Picheloup 04/09/2014 23:10

La scène national a fait un hold-up sur la salle Quintaou. Comment expliquez vous quelle possède toutes les salles du BAB

jean-Pierre Voisin 05/09/2014 09:34

Ce n'est pas vraiment un hold-up: C'est la nouvelle municipalité d'Anglet qui lui a donné la clef ! Biarritz a fait un autre choix et a conservé son autonomie. La municipalité précédente avait travaillé avec la Scène Nationale et avait accueilli l'an dernier plusieurs de ses spectacles à Quintaou. M. Burucoa, son directeur, avait été consulté sur le projet de salle culturelle, il faisait partie du jury qui l'avait choisi.Il savait que c'était un très bel outil ! Pour nous la Scène était un partenaire, parmi d'autres, comme l'orchestre régional, les troupes de théâtre et de danse locales, les nombreuses associations culturelles de la cote basque. Avec tous nous faisions du bon travail. La nouvelle équipe municipale a trouvé plus simple de sous-traiter sa politique culturelle à la Scène. C'est un renoncement.

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens