Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 09:51

Allant à pied au marché de Quintaou, j'ai croisé des policiers municipaux qui verbalisaient des voitures garées sur le trottoir.

Il n'est pas si éloigné le temps où certains fustigeaient la municipalité conduite par Jean Espilondo pour avoir fait de même. Sanctionner était, nous expliquait-on, contraire à la culture angloye faite de bonhomie et de tolérance. C'était aussi faire du tort aux commerçants du marché. " Puisque c'est comme ça je ne reviendrai plus dans ce marché de m..., Anglet n'est plus Anglet " vociférait un jour devant moi un fautif. Un peu d'indulgence et tout irait pour le mieux, nous expliquait-on alors. Nous étions des idéologues bornés!

Aujourd'hui la municipalité conduite par M. Olive sanctionne à son tour les automobilistes qui se garent sur les trottoirs. Et elle a raison!

Car que voyons-nous? des voitures sur les trottoirs et des piétons contraints de marcher sur la chaussée, avec caddies, poussettes, enfants en bas âge, au risque de l'accident. Si nous voulons réhabiliter la marche à pied à Anglet - un angloy marche deux fois moins qu'un bayonnais - si nous voulons que nos compatriotes laissent plus souvent la voiture au garage, il faut aménager des trottoirs dans beaucoup de rues qui en sont démunies, et, dans le même temps, apprendre aux automobilistes à les respecter. Lors du mandat précédent 40 km de trottoir ont été réalisés, ce n'est pas pour y garer les voitures. On a l'habitude de dire que la marche, c'est excellent pour la santé. Elle permet aussi de saluer amis et voisins croisés par hasard; se déplacer à pied est convivial.

Rappelons en outre que le marché de Quintaou est desservi depuis deux ans par une navette gratuite. Pour stationner sans encombre il suffit d'utiliser les parkings des grandes surfaces et du cinéma, à 200 m du marché au bout de la rue des barthes, et de prendre la navette qui conduit à Quintaou, devant l'entrée du collège.

Alors, sans attendre le PV, utilisons les trottoirs pour marcher, et garons nous sur la chaussée et les parkings, dans le respect du code de la route. Automobilistes un jour, piétons le lendemain, nous serons tous gagnants.

Partager cet article

Repost 0
Published by JP Voisin
commenter cet article

commentaires

Denis 14/09/2014 10:29

Je souscris à votre article à 200% car c'est un sujet peu souvent abordé. On parle de tolérance ? mais quelle tolérance vis à vis des piétons : aucune ! Je suis parent et j'en ai marre de descendre avec ma poussette en pleine rue, au risque de me prendre une voiture, pour éviter une voiture garer sur un trottoir fait pour les piétons. Effectivement, il faut verbaliser et expliquer je pense aussi et beaucoup ... Sachant que c'est quotidien. Anglet n'est pas une exception. Bayonne idem sauf intra-muros et personne ne verbalise. Beaucoup d'amis et famille espagnol sont outrés du peu de civisme des français, de ses villes étendues faites de maisons, de jardin et d'un service public au minimum. Ils me disent : mais où sont les bus ? les peu de bus que l'on voit sont vides !! les gens sont vraiment mal éduqués ici, ils se garent sur les trottoirs ? Mais que fait la Police ? je leur dit que la Police n'ose pas les verbaliser et ils rigolent en pensant que je fais une blague ... En Espagne, les piétons sont en nombre dans les rues des villes denses...les automobilistes sont moins nerveux et s'arrêtent devant les piétons aux passages réservés et aucune voiture ne va se garer sur un trottoir en ville, préférant se garer sur des parking en terre, improvisé à droit et à gauche ... les gens savent vivent en communauté et marchent, se rencontrent au parc, jeux enfant, bar et cafés .. autre étonnement pour tout étranger ici, le nombre de centres commerciaux ! ce qui ne va que aller en augmentant, Ikea, Allées Shopping pour accompagner l'urbanisation du sud des Landes ...
Bref, les trottoirs, pour y revenir, sont indispensables. Il faut pouvoir donner plus de place aux piétons et donner l'envie aux gens d'y déambuler. Verbaliser le comportement nerveux des français en voiture. C’est impressionnant de voir la conduite au rond-point : dangereuse, parfois impossible de tourner quand on décide de faire les ¾ d’un rond point car déjà les voitures qui partent de la moitié arrivent sur votre côté droit, de voir la vitesse dans les rues. Les ralentisseurs n’y feront rien, c’est une question d’éducation. Les passages piétons : même avec une poussette, les gens qui accélèrent en vous voyant mettre un pied sur le passage piéton, mais quelle violence !! Quel comportement de frustré !! ces gens qui se défoulent dans leur habitacle motorisé… Question d'éducation et de maturité ...... Encore une fois, en Espagne, que je ne veux pas idéalisé pour de nombreux thèmes (environnement, nourriture, pollution ...) mais qui sur le point urbain et décontraction voiture et piétons est loin devant .. et je ne parle pas de pays scandinaves …
Par exemple, Avenue de la Chambre d'Amour, inimaginable en poussettes ... place à la voiture .. certains endroits, je crois même que l'on a préféré faire des places plutôt qu'un trottoir !! devant la maison où la clôture fait une vague bleue turquoise il me semble… il faut qu’Anglet y arrive, petit à petit, à travailler pour diminuer ces axes tout voitures. Par exemple, je ferai l'Avenue de la Chambre d'Amour en sens unique pour faire un trottoir digne de ce nom et un aménagement urbain ambitieux, valorisant l'axe, piétonnier et automobile, jusqu'à la mer... sachant qu'il y a d'autres axes : promenade de la Barre (ample et jamais embouteillé) ... les commerçants râlent mais un axe utilisé à pied attire plus qu'un axe où les voitures ne font que passer ... pareil, repenser la RN10 et les alentours du marché, surtout avec les nouveaux immeubles en construction … il faut repenser le centre-ville en y ancrant les piétons, des bancs, des parcs, comme vu autour de la nouvelle salle désormais appelé Théâtre, sans empêcher la voiture car on part de trop loin mais en donnant juste une place sécurisée aux piétons et pas 50 cm de large comme Avenue de la Chambre d’Amour… avec ces voitures qui roulent comme des fou sans se soucier qu’ils sont en ville …
L'urbanisation des années 60 avec maison, voiture, centre commercial, individualisme, a donné à la Côte basque une aperçu du mode de vie américain ... moi, je ne suis pas convaincu et je pense qu’il faut inverser la tendance … mais en douceur, en expliquant, en convaincant car sinon, les gens, les angloy, attachés à leur voiture, habitués à prendre leur auto pour faire 500m pour aller chercher du pain, habitués à ne pas respecter le peu de piéton qu'ils croisent dans la rue ne comprendront pas, un peu comme la densité et l'urbanisme .. c'est avec des aménagements ambitieux et de qualité qu'on y arrivera ... le problème étant le coût vue le nombre de places et de linéaire de voiries et trottoirs à aménager.. ce qui me fait craindre que beaucoup de choses restent dans les cartons et belles idées du SCOT etc ...

JP Voisin 14/09/2014 17:17

Je souscris totalement à ce qu'écrit Denis. Nous avons un gros travail d'éducation civique à faire, pour que nos concitoyens réapprennent à vivre en ville, en particulier quand cette ville est une ville jardin comme Anglet.

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens