Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 09:13

Il y a deux manière de vivre en ville.

Première manière: On vit au coeur de la ville, parce qu'on recherche avant tout les services que procurent la centralité. Les commerces de proximité en pied d'immeuble, les services publics à deux pas, les manifestations culturelles, les boutiques, autant d'avantages qui s'offrent au piéton et qu'on ne trouve rassemblés que dans l'hyper-centre. Les transports en commun sont disponibles pour les déplacements quotidiens, lorsqu'on doit gagner d'autres quartiers de l'agglomération. Au final on n'éprouve pas le besoin d'utiliser quotidiennement sa voiture. Dans notre agglomération, les centre-villes de Bayonne et Biarritz proposent cette façon de vivre en ville.

La deuxième façon de vivre en ville, c'est celle que l'on pratique dans les zones pavillonnaires. On habite des quartiers plus tranquilles, plus arborés, parfois regroupés autour d'une place réunissant quelques commerces.. La vie y est paisible, les relations de voisinages souvent très vivantes, mais on n'a pas, à proximité immédiate, tous les services. Les transports en commun ne sont pas toujours très efficaces et  la voiture est le mode le plus pratique pour nombre de déplacements quotidiens. Cette deuxième façon d'habiter en ville est celle qui prévaut à Anglet, mais aussi dans les quartiers périphériques de Bayonne et Biarritz ainsi qu'en première couronne.

Nous voulons offrir aux angloys le choix entre les deux modes de vie. Avec le projet de Coeur de ville autour de l'avenue de Bayonne, nous leur proposons un vrai centre avec toutes ses commodités qui manque à notre commune. Dans le même temps nous voulons préserver dans les quartiers la possibilités d'une vie "villageoise", dans une ville-jardin aujourd'hui mise à mal. Et c'est parce que nous réalisons ce coeur de ville, avec une population nouvelle qui lui donne toute sa vigueur et tout son sens, que nous pouvons limiter la constructibilité ailleurs, dans les quartiers qui ont fondé l'identité d'Anglet.

"On n'a pas besoin d'un centre-ville! Nous avons Bayonne et Biarritz", objecteront certains. Je remarque que les mêmes écrivaient dans le PLU de 2004 que le coeur d'Anglet "concentre une population importante mais qui reste faible au regard de la qualité des services disponibles. L'enjeu de la densification du centre-ville angloy, qui pourrait présenter des déclinaisons au niveau des centralités de quartier encore vivantes, est donc majeur". Nous avons autour de l'avenue de Bayonne une profusion de services publics: Deux crèches, deux écoles primaires, le collège, l'université, mais aussi le marché de Quintaou, la bibliothèque, demain la salle culturelle, la maison pour tous, Béatrix Enea, la mairie, la poste centrale, etc... Y amener une population nouvelle ne nécessite pas la création de nouveaux équipements. C'est pour notre commune une extraordinaire opportunité, au moment où l'agglomération se prépare à requalifier l'ex RN 10 pour accueillir le bus en site propre.

La parcelle Bovero, le long de l'avenue de bayonne.

anglet 3 aout 2010 018"Mais vous construisez en hauteur, vous nous faites la ZUP" insistent les mêmes détracteurs. Il s'agit de savoir ce que l'on veut. Pour accueillir la population nouvelle, choisit-on de bâtir sur toute la surface disponible avec une hauteur limitée, où, pour laisser de la place à la nature, construit-on plus haut? Les trois immeubles de 8, 9 et 10 étages projetés sur la parcelle Bovero libèrent  70% de surface au sol, qui sera planté. La densité est la même qu'à Erdian (le long du boulevard du BAB), où les immeubles sont bas... mais occupent toute la surface : Il n'y a pas la place pour un vrai espace vert.

Construire des immeubles dont la hauteur moyenne sera de 7 étages, là où existent déjà des bâtiments de ce gabarit n'est pas une absurdité architecturale et environnementale. Pour mémoire, la ZUP, c'est 12 étages, soit 13 niveaux.

" Et en plus vous construisez trop de logements sociaux à cette endroit" insistent-ils. je renvoie à mon article précédent (et à ses commentaires) et à tous ceux que j'ai déjà consacrés au logement social. Ce qui fait une ville c'est la mixité: Mixité des fonctions (logements , commerces, services, emplois...) et mixité des populations. La ville, c'est "vivre ensemble".

Partager cet article

Repost 0
Published by JP Voisin - dans urbanisme, PLU
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens