Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 19:39

 

Quel périmètre pour l’agglomération demain? Le préfet, dans le cadre de la réforme des collectivités locales, a fait une proposition. L’agglomération Cote basque Adour la conteste et en fait une autre(1). Enfin les communes concernées réagissent, chacune avec leur sensibilité propre ; Anglet exprime pour sa part un point de vue original(2).

Reprenons ces propositions pour essayer d’y voir plus clair.

 

L’avis du Préfet.

Le préfet pour sa part, propose de regrouper au sein de la communauté d’agglomération, à coté des cinq communes actuelles (le B.A.B., Boucau et Bidart) la totalité des communautés de communes Nive-Adour et Errobi (3), plus Arbonne qu’il faudrait extraire de la communauté de communes du Sud-Pays Basque.

L’avis de l’agglomération Cote basque Adour...

Pour l’agglomération, il faut rechercher un périmètre qui corresponde à la réalité vécue par les habitants de ce territoire. Cela doit se faire par l’adhésion des communes concernées à un projet de territoire et non par la contrainte. En s’appuyant sur le critère de la mobilité, l’agglo propose de regrouper toutes les communes au sein desquelles plus de 50% des déplacements des résidents se font aujourd’hui avec l’agglomération actuelle. Seraient donc concernées la totalité de la communauté de communes Nive-Adour, une partie d’Errobi – à savoir  Bassussary, Arcangue, Ustaritz et Jatxou –  ainsi qu’Arbonne, Ahetze, et Briscous. Elle considère en outre que le Seignanx, compte tenu de ses liens étroits avec le B.A.B. pourrait rejoindre cet espace de coopération, « s’il le souhaite ».

…Et celui d’Anglet.

Anglet exprime un point de vue plus pragmatique. Les élus angloys estiment que le territoire pertinent n’est pas seulement défini par les mobilités mais aussi par d’autres critères qui permettent de qualifier une unité urbaine : la densité de population, l’importance de celle-ci, et la continuité urbaine. Selon ces critères, Anglet estime qu’Ustaritz et Jatxou ne font pas aujourd’hui partie de l’agglomération car il y a entre elles et le cœur de l’agglo, une coupure d’urbanisation importante. Le conseil municipal propose donc un périmètre plus restreint qui devrait inclure la communauté de commune Nive-Adour dans sa totalité et les communes d’Arbonne, Bassussary, et Arcangue. Cette proposition se veut opérationnelle : Il vaut mieux se limiter à ce territoire cœur d’agglo, si on veut se donner une chance d’aboutir dans un délai raisonnable, car il faudra obtenir l’adhésion des communes concernées. Celles-ci ont aujourd’hui bien des préventions qu’il faudra lever par le dialogue. Les habitants de ces communes ont tout intérêt à rejoindre l’agglomération ; aujourd’hui ils n’en sont pas persuadés et il faudra donc les en convaincre.

Dans un souci de synthèse avec la communauté d’agglomération Anglet indique en outre que la future agglo pourrait – et non devrait - aussi inclure Ustaritz, Jatxou, Ahetze et Briscous. Il s’agit de laisser la porte ouverte à ces communes.

Le bassin de vie bayonnais va bien au-delà de ce périmètre. Selon les élus angloys il regroupe de fait les SCOT de Bayonne-Sud Lande et Sud-Pays Basque. Autrement dit, avec l’agglomération Cote basque-Adour, les communautés de commune du Seignanx, de Nive Adour, du Pays d’Hasparren, d’Errobi et  du Sud-Pays Basque. Un pôle métropolitain couvrant l’ensemble de ce territoire serait une réponse adaptée à ses besoins de gouvernance. C’est en outre une structure acceptables nous semble-t-il par nos amis landais du Seignanx. Là aussi, la proposition des élus angloys dans leur très grande majorité  se veut pragmatique. En même temps elle propose à tous les habitants de la cote basco-landaise, de Labenne à Hendaye, de construire ensemble leur avenir pour le plus grand bénéfice de tout le territoire. 

Rappelons qu’il appartient maintenant au préfet de se saisir de tous ces avis pour faire des propositions à la commission départementale de coopération communale. Des propositions qui devront respecter les avis de chacun et donner les outils d’un dialogue qui reste à construire pour que les représentants de nos concitoyens élaborent ensemble une carte des solidarités territoriale porteuse d’avenir.

 carte SDCI proposition Anglet

Proposition de la ville d'Anglet.

Légende :

En bleu : périmètre proposé pour la future agglomération

En rouge : périmètre proposé pour un pôle métropolitain.

 

 

(1) délibération du 23 août 2011.

(2) délibération du 25 août 2011 ;

(3) « Nive Adour » regroupe les communes de Saint-Pierre d’Irube, Mouguerre, Villefranque, Lahonce, Urcuit et Urt. « Errobi » rassemble Bassussary, Arcangue, Ustaritz, Halsou, Jatxou, Cambo, Itxassou, Louhossoa.

Partager cet article

Repost 0
Published by JP Voisin - dans débat
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens