Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 23:29

   

Quand nous avons pris les rênes de la Mairie d'Anglet, il y a deux ans, nous avons tout de suite affirmé notre volonté de réviser le PLU (Plan Local d'Urnanisme). Celui qui est en vigueur, voté par l'ancienne équipe en 2004, nous paraissait inadapté aux enjeux que doit relever aujourd'hui notre ville.

 

Pourquoi?

Je prendrai simplement deux exemples.

Le document actuel ne respecte pas l'identité des quartiers, les zones qu'il définit étant trop larges. C'est ainsi par exemple que le quartier Chassin, à l'ouest, essentiellement pavillonnaire, est dans la même zone que les alentours de la rue de Dous Bos et ses immeubles, à l'est. Il faut définir un zonage plus précis qui prenne mieux en compte la réalité du terrain et la morphologie du bâti existant.

Ce même PLU affirme dans son PADD (projet d'aménagement et de développement durable), qu'il faut densifier certains secteurs de la ville, mais il limite partout les hauteurs constructibles, y compris sur l'ancienne RN 10. Ne pouvant "monter" les immeubles "s'étalent", ce qui conduit à une minéralisation excessive des sols et à la disparition programmée des espaces verts qui font le charme de notre ville (comme nous l'avons montré dans un article précédant "PLU, emprise au sol et hauteurs").

Il faut donc reprendre ce PLU.

 Avant de le rédiger, de fixer des règles qui vont dessiner la ville demain, encore faut-il avoir des idées claires. Quel avenir voulons-nous pour Anglet? Quel projet voulons nous pour notre ville? Pour y réfléchir nous avons choisi de nous faire assister  d'urbanistes à la compétence reconnue. Il s'agit du cabinet OBRAS. Avec lui nous avons travaillé à un "projet de ville" que nous proposerons aux angloys à l'automne. Du débat que nous aurons alors devraient se dégager les lignes de force de notre futur PLU.

 

L'enjeu est important car il faut à la fois:

- Construire Anglet pour tous,

- Réconcilier la ville et la nature

- Préserver la vie de nos quartiers qui fondent l'identité d'Anglet.

 

Construire Anglet pour tous.

Aujourd'hui, beaucoup d'angloys doivent s'éloigner de leur ville car ils ne peuvent plus s'y loger: Trop cher!

Trop cher pour les loyers, il faut compter 700 euros pour un F3!

Trop cher pour l'accession à la propriété, car les prix n'ont guère baissés avec la crise et on ne trouve pas un appartement de taille moyenne à moins de 220 000 euros!

Il faut donc construire du logement accessible à tous. Le nouveau PLH (Plan Local de l'Habitat) que nous avons récemment adopté nous donne un objectif: 150 logements sociaux par an, soit environ 40 % des logements construits. Le PLU doit nous aidé à tenir ce pari ambitieux.

Réconcilier la ville et la nature.

ruisseau le Maharin, site du futur écoquartier.

DSC03089

Construire! cela suppose que des terrains aujourd'hui disponibles, vont être utilisés. Si on continue comme par le passé on va à la catastrophe: la suppression des espaces naturels se traduira par une perte de qualité paysagère, par des risques d'inondation accrus, au final par une détérioration du cadre de vie. Il faut donc choisir soigneusement les espaces à urbaniser, qu' on acceptera de densifier, en montant plus haut si nécessaire pour préserver la nature en pied d'immeuble. Dans les quartiers pavillonnaires on cherchera à mieux utiliser les terrains en utilisant le même type de bâti. Partout on  valorisera la trame verte (la végétation) et bleue (les ruisseaux) pour que la ville conserve son identité de ville-jardin. Oui, c'est un impératif, il faut réconcilier la ville et la nature. L'écoquartier du Maharin en  projet s'efforce de relever ce défi.

 

Préserver l'identité de nos quartiers.

Nos quartiers sont des lieux de vie, dont l'urbanité fait la qualité du "vivre ensemble" à Anglet. Il faut donc les valoriser, renforcer leur centres, faciliter les liens entre eux. Nous avons déjà commencé ce travail avec la réhabilitation de la place de la Bécasse -dont les travaux démarrent cet été-  et celle des cinq-Cantons.

 

Penser Anglet demain exige beaucoup de travail. L'apport du cabinet OBRAS, dont les compétences sont reconnues par la profession (il a été nominé pour le Grand prix de l'urbanisme 2010) est de ce point de vue très important.Cela demande aussi de l'imagination,  du "rêve" affirme Anatole France. Les élus, qui aiment leur ville, qui la "sentent" car ils l'arpentent sans relâche, et rencontrent chaque jour la multiplicité de ses acteurs, s'efforcent à cette vision prospective. 

A l'automne, ils se tourneront donc vers les angloys pour leur présenter le fruit de leurs réflexions et de leur travail. Nul doute que le débat sera riche.

 

Pour accomplir de grandes choses nous devons non seulement agir, mais rêver.

                                                                                                                       Anatole France.R-ve-de-G.-Rousse.jpg

oeuvre de G. Rousse: hall d'entrée de Beatrix Enea, Anglet

Partager cet article

Repost 0
Published by JP Voisin - dans urbanisme, PLU
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens