Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 21:51

Les résultats du premier tour des élections législatives sur Anglet confirment l'implantation de la gauche socialiste dans notre commune. Analyse à chaud.

Avec 37,6% des voix angloyes, Colette Capdevielle devance de plus de 1200 voix le député maire de Bayonne. C'est un très bon résultat pour la candidate et pour le PS local qui gère la mairie depuis quatre ans. Notons que les deux principaux candidats font à Anglet le même score que sur l'ensemble de la circonscription: 37,7 % pour Colette, 30,4% pour Jean Grenet. Celui-ci est donc en ballotage très difficile.

Si on regarde de plus près les résultats de la gauche et de la droite sur notre ville, les chiffres sont très clairs:

   

 

Nombre de voix

pourcentage

commentaires

Jean GRENET (UMP)

5223

30,4%

 

Jacques V

candidats

EUNAC (MODEM)

918

5,4%

 

Total droite parlementaire

6141

35,8%

 

Ecologie indépendant

142

0,8%

 

JB MORTALENA (PNV)

920

5,4%

 

Debout la République

138

0,8%

 

Total droite

7341

42,8%

 

C. RENOU (F.N.)

1188

6,9%

 

Total Droite + extrême. droite

8529

49,7%

 

 

 

 

 

Colette CAPDEVIELLE (PS)

6448

37,6%

 

MA THEBAUT (Verts)

558

3,25%

 

B. LAVIGNE (Front e Gauche)

726

4,23%

 

Total gauche parlementaire

7732

45,1%

 

L.O.

54

0,3%

 

NPA

118

0,7%

 

Total exrême gauche

7904

46,1%

 

L. HARDOIN gauche abertzale

720

4,2%

 

Total gauche

8624

50,3%

 

 

 

 

 

inscrits

28813

 

 

votants

17349

60,2%

> à moyenne nationale

Suffrages exprimés

17153

 

 

 

 La gauche s'installe.

 La droite parlementaire ( partis représentés au parlement) rassemble 35,8% des voix, contre 45,1% pour la gauche parlementaire. Un écart de près de 10 points et 1600 voix!

L'ensemble de la droite, sans le Front National totalise 42,8% des suffrages, et n'atteint pas les 50% si on ajoute la totalité des voix de l'extrême droite. Alors que la gauche, sans les abertzales de gauche, atteint 46,1%,  50,3% avec ces derniers.

Il est toujours difficile d'apprécier les reports de voix, et le taux d'abstention élevé incite à la prudence. On peut cependant raisonnablement penser que Colette Capdevielle est en bonne position pour l'emporter sur Anglet dimanche prochain.

Ce résultat est le fruit d'une bonne campagne de la candidate socialiste et de son jeune suppléant, étudiant à Anglet. Il confirme aussi l'évolution de l'électorat angloy qui glisse vers la gauche, scrutin après scrutin. Certes la ville reste modérée: Il faut faire la part des influences de la conjoncture nationale dans le vote de nos concitoyens. Mais je me souviens des années 80, où l'ensemble de la gauche ne rassemblait pas le tiers des voix, et je mesure le chemin parcouru. Nos opposants doivent s'en convaincre: la présence de la gauche à la mairie n'est pas un accident de l'histoire. Et la municipalité, par son travail quotidien pour améliorer la vie de ses concitoyens, pour une ville plus juste, plus solidaire, ancre chaque jour davantage la gauche sociale et républicaine dans cette vieille terre démocrate chrétienne.

Le vote utile.

A gauche comme à droite le vote utile a joué à plein.

Le MODEM disparait progressivement du paysage angloy. Il est vrai que le candidat du Parti radical Jean Grenet labourait les mêmes terres que le centriste Jacques Veunac. 

A gauche le Front de gauche et les Verts font des scores modestes. Si le score des Verts est conforme au résultat des présidentielles, celui du Front de gauche n'est pas à la hauteur des espoirs nés du précédant scrutin.

Dissidents: les temps sont durs! 

Regardons le cas particulier du dissident angloy JB Mortalena, faisant équipe avec Mme Ugalde, une opposante résolue à Jean Grenet.

Il avait annoncé que son objectif était un résultat à deux chiffres. Il doit se contenter d'un très modeste 4,14%, alors qu'il était soutenu par le parti nationaliste basque. Dans son fief angloy il ne recueille que 5,4% des voix: Son échec est cuisant. D'élection en élection,  municipales, cantonales, législatives, son score ne cesse de chuter. Les électeurs angloys n'aiment pas les dissidents de droite; de Muret à Graciannette, de Lamoure à Mortalena, la preuve en est faite une fois de plus. Ils n'aiment pas ceux qui affaiblissent leur camp!

M. Mortalena a fait de son combat contre le maire socialiste d'Anglet Jean Espilondo une croisade, cependant que sa suppléante mène une lutte personnelle acharnée contre le maire UMP de Bayonne. Que vont-ils décider pour le second tour? Contribuer à la chute de Grenet au risque de renforcer le PS à Bayonne, mais aussi à Anglet? Ou soutenir Jean Grenet en reniant ce qui fait l'identité même de "Bayonne par coeur" conduite par Yves Ugalde et son épouse? Le refus de choisir en ne donnant pas de consigne est l'hypothèse la plus probable.

Quel est l'avenir de JB Mortalena sur Anglet? Il s'affaire beaucoup, fait de l'agit'prop, suscite des "associations de défense" qui multiplient les recours devant les tribunaux administratifs contre la municipalité, distribue des roses dans la rue, convoque des manifestations, diffuse des pétitions, affiche des banderoles sur les façades de ses immeubles... Les angloys le regardent avec étonnement et se détournent! Il n'a plus les moyens politiques de partir seul aux prochaines municipales et doit donc se trouver des alliés. Lesquels? Les nationalistes basques? L'UMP? L'extrême droite? Le centre, bien malade lui aussi sur Anglet? Les paris sont ouverts!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JP Voisin - dans débat
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens