Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 16:45

Pour comprendre notre ville, comment elle grandit, il est intéressant de regarder les chiffres que nous donnent les recensements récents.

 

On sait qu’aujourd’hui (début 2011) la ville d’Anglet compte 40 000 habitants.

En 2007, selon l’INSEE, sa population  étaient officiellement de 37 934 personnes.

 

Parmi elles 11 490 avaient plus de 60 ans, soit 30 % du total.

 

Sur les 18 346 foyers recensés on comptait à Anglet :

-         40% de personnes seules.

-         30% de couples sans enfant (sans enfant vivant avec eux).

-         10% de familles monoparentales

-         20% de couples avec enfants.

(Ces chiffres sont arrondis à 1% près pour être facilement mémorisables. On trouvera le chiffre exact sur le site de l’INSEE. Par exemple l’INSEE compte exactement 20,6% de couples avec enfants).

 

On comprend à la lecture de ces chiffres pourquoi le nombre de personne par ménage a beaucoup baissé en 40 ans. En 1968, le ménage moyen angloy comptait 3,3 personnes. Aujourd’hui il n’en compte plus que 2,0. Et ce chiffre continue de baisser. C’est ce que les statisticiens appellent le « desserrement des ménages ». Ceci n’est pas sans conséquence sur les besoins en logements neufs. Sur leur nombre et sur leurs tailles.

Sur leur nombre tout d’abord : Près d’un logement neuf sur deux est utilisé pour ce « desserrement des ménages ». Si on prévoit sur Anglet 4000 habitants supplémentaires dans les dix ans qui viennent, il faudra construire, non pas 2000 logements comme on pourrait le penser puisqu’il y a deux personnes par foyer, mais entre 3500 et 4000.

Sur leur taille ensuite : On a surtout besoin de petits logements, F2 et F3. 70% des foyers ne comptent en effet qu’une ou deux personnes, sans enfant.

 

On présente Anglet comme la ville ou la maison individuelle est reine. Statistiquement ce n’est plus vrai. Aujourd’hui 40% des résidences sont des maisons, 60% des appartements. Entre 1990 et 2004 on a construit 1000 maisons et 3100 appartements, donc  moins de 25% de maisons  pour plus de 75% d’appartements.

 

Autre chiffre intéressant quand on pense à l’aménagement de la ville future : le taux de motorisation des ménages.

82% des ménages français sont motorisés. Ce chiffre monte à 89,4% pour la ville d’Anglet, qui est donc plus motorisée que la moyenne. Cela s’explique en partie par l’urbanisation peu dense de la ville. Parmi  les ménages motorisés, 53,8% possède une seule voiture, 35,6% en possède au moins deux.

La moyenne est au final de 1,3 voiture par ménage.

En résumé et en gros :

-         1 ménage angloy sur 10 n’a pas de voiture.

-         La moitié des ménages a une seule voiture.

-         Un tiers des ménages en a deux ou plus.

Un enjeu majeur de l’aménagement de la ville est celui-là : Comment faire en sorte que les angloys ne soient pas aussi dépendants de la voiture, pour que le taux de motorisation baisse ?

Une des réponses est dans la structure de la ville : Il faut construire en priorité le long des principales lignes de bus pour que les transports en commun soient pratiques et qu’ils prennent progressivement des "parts de marché" à l'automobile. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JP Voisin - dans urbanisme, PLU
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens