Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 16:52

Dans un article de SUD-OUEST du 9 septembre dernier, l'opposition angloye se livre à une critique sans nuance de l'action municipale. je reprend le volet urbanisme de leur diatribe.

Je cite:

- La vision de la ville [du maire] « ne correspond ni aux besoins, ni aux attentes de la population » selon le leader de l’opposition. Lequel estime que « les choix urbanistiques proposés par la municipalité vont à l’encontre de la mixité sociale et du cadre de vie cher aux angloys… La volonté de monter toujours plus haut, de faire toujours plus dense, de concentrer les angloys les plus modestes, tranche avec les politiques menées par les précédentes municipalités qui ont permis à Anglet de se développer de manière paisible et harmonieuse » dit Claude Olive.. Il cite en exemple la place de la Bécasse, où l’espace a été remplacé par des bâtiments, et dit avoir beaucoup de mal à imaginer les tours que l’on va construire dans le cadre de l’aménagement de l’ex RN 10. »

« On va défigurer le paysage angloy » estime l’élu. « Nous ne partageons pas cette vision de la ville. Nous avons prouvé, avec des exemples comme celui de Gaujacq, que l’on pouvait réaliser de la mixité sociale à partir de petits ensembles. Nous voulons conserver un urbanisme à l’échelle humaine, préserver l’équilibre de nos quartiers, et maintenir la qualité de vie des angloys ».

Fermer le ban !

Si je résume: Ce que fait la municipalité est mauvais, il est urgent de revenir à la politique passée.

 

Loger tous les angloys.

J’ai un point d’accord avec M. Olive : La politique actuelle tranche avec celle de la précédente municipalité qui, en laissant faire un marché foncier et immobilier spéculatif, organisait la ségrégation sociale. Je répète ces chiffres : En dix ans la population d’Anglet a augmentée de 4 000 habitants, alors que, dans le même temps, nous perdions 500 élèves dans nos écoles, soit 20% de leurs effectifs. Les familles, les jeunes, ne peuvent plus se loger à Anglet et sont contraint de se replier en première où en deuxième couronne de l’agglomération. Avec la politique en faveur du logement social que nous avons engagé, nous espérons stopper cette hémorragie et permettre à nos jeunes qui le souhaitent de rester dans notre ville.

 

Des opérations de petite taille.

A entendre M. Olive, nous aurions la volonté «  de concentrer les angloys les plus modestes ». Voilà un argument nouveau que nous aimerions voir développé :

Où et comment, M. Olive, organisons-nous cette concentration ? Quels sont les grands ensembles que nous aurions en projet, concentrant les plus modestes ?

Regardons autour de nous les chantiers de logements sociaux, en cours sur Anglet.

-         La Bécasse : 14 logements ;

-         Carmina, avenue de Biarritz : 39 logements ;

-          le Colombier, à coté de l’Eglise Sainte-Marie : 10 logements ;

-          Bahinos, derrière le nouveau Mac Do sur le boulevard du BAB : 24 logements.

-          Les opérations les plus importantes, qui devraient voir le jour en 2012, les jardins d’Eugénie rue de Jouanicot et rue de Truillet (90 logements, dont de l’accession sociale, sur deux terrains séparés) et Hondarro (60 logements)  sont de taille comparable aux immeubles de Gaujacq (80 logements), que vous présentez comme un modèle ! Et il n’échappera à personne que ces réalisations sont implantées dans des quartiers qui ne possédaient pas de logements sociaux. Où est la concentration ? Mieux, en exigeant des promoteurs qu’ils construisent 30% de logements sociaux dans toute opération immobilière, nous dispersons sur tous le territoire angloy les logements sociaux, sans risque de ghetto. Il est vrai que nous faisons des mécontents avec cette politique : certains riverains qui ne veulent pas de logements sociaux près de chez eux, comme ceux qui à Gaujacq avaient pris prétexte de la présence du crapaud accoucheur pour s’opposer à l’opération. C’est sans doute ceux-ci que vous voulez satisfaire, M. Olive !

 

Hauteur et densité : peut-on débattre sérieusement ?

Sur la hauteur et sur la densité, je me suis déjà longuement expliqué. Je renvoie à mes articles traitant de la question dans ce blog (1). Rappelons simplement que nous inscrivons notre politique dans une logique de développement durable. Exemple :

 Comment réduire la place de la voiture dans la ville ? En construisant assez dense le long des lignes de bus les plus importantes, quand cela est possible comme sur la RD 810 (mais pas le long de l’avenue de Biarritz, où la préservation d’un patrimoine bâti de qualité nous conduit à l’inverse, à la retenue).

Comment préserver les espaces verts ? Certainement pas en étalant parkings et bâtiments bas sur toute laseptembre 2011 021-copie-1 parcelle, comme cela a été fait aux Vergers d’El Hogar où à Erdian, sur le site de baby-relax. Certaines réalisations des années 70 sont de ce point de vue plus vertueuses, en posant des immeubles dans des parcs arborés (photo ci-contre).

septembre 2011 013

 

 

 

 

 

 

Et puis sur la densité, puis-je me permettre une constatation. A ma connaissance, l’opération la plus dense d’Anglet, et de très loin, c’est ERDIAN (photo de gauche), le long du BAB. 504 logements sur 4,5 hectares, soit 110 logements à l’hectare. Avec deux étages, certes, mais sans parc arboré, sans respiration verte, et avec des accès bien compliqués sur la rue du Bois Belin et la rue de Hausquette. Erdian, qui est toujours en construction. Erdian, le bébé de l’ancienne majorité, le bébé de M.  Olive et de M. Veunac, adjoint à l’urbanisme à l’époque. Je les rassure tout de suite : Nous, nous ferons beaucoup moins dense ! A Hondarro par exemple, sur 3,5 hectares, nous construirons moins de 200 logements soit de l’ordre de 50 logements à l’hectare, la moitié de ce qu’y a été fait à Erdian.

Votre passé, Messieurs, contrairement à vos affirmations, ne plaident pas pour vous. Toujours plus de voitures, toujours plus d’inondations(2), et de moins en moins de verdure, voici quelques effets collatéraux de votre politique. Et c’est à celle-ci que vous voulez revenir ? Les angloys ont déjà donné !

 

(1) Voir en particulier les articles suivants, dans la rubrique « urbanisme, PLU ». :

-          Préserver les terres agricoles : A Anglet aussi. (20/11/2010)

-          La nécessaire densité : des chiffres pour comparer (12/11/2010)

-          PLU : de la polémique au débat (10/11/2010)

-          PLU : emprise au sol et hauteur (2/02/2010)

-          Construire à Anglet, où comment lier urbanisme et mobilité (5/04/2010)

(2) voir aussi dans ce blog l’article sur « eau et urbanisme, un mariage de raison »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JP Voisin - dans urbanisme, PLU
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens