Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 19:43

Le débat sur l’organisation future de l’agglomération - son périmètre, ses compétences – a posé, en particulier, le devenir du Seignanx. Le Seignanx pourrait-il être rattaché à l’agglomération, s'il le souhaite, comme le texte voté par le Conseil Communautaire le suggère ?  A-t-il vocation à rejoindre un pôle métropolitain qui rassemblerait toutes les communes de la côte et du Labourd, de Labenne à Hendaye comme le propose la ville d’Anglet ?

Le débat est lancé.

Martine Bisauta et Guy Mondorge ont exprimé sur ce sujet, et en faisant référence à l’Histoire, des points de vue opposés. Leurs textes montrent une chose: l'histoire n'est pas un objet qu'on peut décrire, mais un récit où le conteur met, en ordonnant les faits, et quoiqu'il en veuille, une part de sa subjectivité. Les faits décrits par l'un et l'autre sont vrais : Depuis la révolution les frontières administratives entre les Landes et Les « Basses-Pyrénées » ont bougé, Boucau et Saint-Esprit changeant de tutelle. Quelle conclusion en tirer? Si la leçon de l'histoire était ici indiscutable, Guy et Martine aboutiraient à une position commune. Il n’en est rien, visiblement.

 

Il faut être respectueux des faits historique. Mais il en est de l’histoire comme de l’actualité (qui n’est que de l’histoire en train de se faire) : chacun connaît la devise d’un grand quotidien, « les faits sont sacrés, les commentaires sont libres ». A l’évidence les faits présentés par Martine et Guy sont respectés dans leur vérité. Ils en tirent pourtant des conclusions opposées. Car l’histoire est une réalité vivante, donc complexe, que chacun se raconte avec sa subjectivité.

 

On ne peut ignorer les leçons de l’histoire! Certes. Elle nourrit notre réflexion, nous rappelle que nous nous inscrivons dans un processus permanent, mais elle ne nous donne pas La Solution. Car elle est création permanente, et c’est les hommes qui la font. Nous, maintenant, à la suite des générations passées. Parfois des ruptures "historiques" s’imposent, l'Histoire en est pleine!  

Il faut aussi, et surtout, être attentif au présent pour préparer le futur.  Notre débat nous conduit modestement à réfléchir à l'organisation administrative de notre territoire. Il n'y a là ni rupture ni drame. L'histoire nous dit simplement des différences et des solidarités, et explique pour partie - mais pour partie seulement - nos divergences, qui se nourrissent de bien d’autres choses.

Le présent nous impose une réalité, sociale, culturelle, économique. Et il m’apparaît que dans cette réalité, le Seignanx fait partie du bassin de vie bayonnais, et de l'agglomération côtière qui s'étend de Labenne à San Sebastian. Je ne vois aucune raison – ni historique, ni culturelle, ni sociale - de refuser cette réalité, et il me parait de bonne gestion, pour le devenir harmonieux de notre territoire, que l’organisation administrative reconnaisse cette réalité. Ne commençons pas par la morceler coté français. Et avec un pôle métropolitain regroupant les deux SCOT donnons-nous les moyens de construire notre territoire et de dialoguer avec le versant sud de cette agglomération. 

Partager cet article

Repost 0
Published by JP Voisin - dans débat
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens