Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 14:48

Quand on est élu on se doit d'être responsable et de mesurer ses propos.

L'architecture de la future salle culturelle fait débat. C'est légitime. L'architecture contemporaine, dans sa diversité a toujours suscité des contreverses. Qu'on se souviennent de celles qui avaient entouré le projet de la pyramide du Louvre, ou de la grande arche de la Défense!

Mais le débat se doit d'être sérieux.

L'opposition titre dans sa page du bulletin municipal: "La salle de spectacle: le futur grand "cageot" près du marché de Quintaou". C'est indigne du débat politique. Nous avons combattu le projet précédant, de Rudi Riciotti, non pour son architecture mais pour son programme, inadapté aux besoins, et son coût que nous jugions excessifs. Programme et coût étant bien de la responsabilité directe des élus. Il nous aurait été pourtant facile de qualifier de "Blockhaus" le cube de béton de 20 mètres de haut imaginé par l'architecte. Nous avons au contraire reconnu la qualité du travail de Riciotti. perspective-march--1-.jpg

L'architecture contemporaine n'est pas spontanément acceptée par nos concitoyens. Il est facile de surfer sur la vague et de la tourner en dérision. Il est plus difficile, et parfois plus risqué de l'expliquer pour aider à mieux la comprendre.

 L'opposition affirme que la salle que nous voulons réaliser ne correspond pas aux besoins des angloys: voilà le fond du débat. Avançons nos arguments, projet contre projet. C'est ce que j'ai essayé de faire dans des articles antérieurs publiés sur ce blog (1). Pour l'heure j'ai entendu les affirmations de l'opposition, je n'ai guère entendu d'argumentation...  

En attendant  j'invite les internautes à se reporter sur le site du cabinet Hérault et Arnod (www.herault-arnod.fr) qui a dessiné le projet : Ils y découvriront d'autres "cageots", par exemple le siège de la société Rossignol.  Ils se feront ainsi une idée personnelle de leur production. Et puis, par curiosité ils pourront aussi aller voir les travaux de Riciotti, sur son site. Histoire de comparer cageot et blockhaus, et de juger par eux-mêmes de la créativité de deux équipes d'architectes de grande qualité, aujourd'hui reconnus.

 

(1) voir article " Quelques questions sur la salle culturelle Quintaou" 

Partager cet article

Repost 0
Published by JP Voisin - dans salle culturelle
commenter cet article

commentaires

Jacques Betbeder 16/10/2010 17:11


Je reçois aujourd’hui le montant à payer pour la taxe d’habitation : presque 200 € par mois (sans compter la taxe TV). J’ai eu en effet le tort, lorsque j’ai fait réaménager la maison que j’avais
achetée sur Anglet il y a 16 ans, de préférer l’équiper de salles de bains plutôt que d’une cheminée ou d’une piscine. Il me fallait faire des choix. Comme nous sommes régis par des lois (que
personne n’ose réformer) basées sur des conceptions du XIXe siècle, la « multiplication » des points d’eau intérieurs entraîne une sur-imposition dans le calcul de la taxe d’habitation. C’est sans
doute ça faire payer les riches…
C’est pourquoi je suis très sensible aux dépenses communales et c’est pourquoi je suis radicalement opposé, les choses étant ce qu’elles sont aujourd’hui, à la création, à l’initiative de la
commune, d’une salle de spectacle à Anglet, par nature source de dépenses supplémentaires, quoi que vous en disiez. Je sais bien que la politique culturelle ne rentre pas, parce que le maire de
Biarritz n’en a pas voulu, dans les compétences de la CABAB. Je sais bien que votre projet est moins élitiste que celui de la municipalité précédente (un auditorium qui n’aurait été véritablement
utile qu’à la musique dite classique) même si je suis moi-même un grand amateur de musique de chambre. Parmi mes meilleurs souvenirs de concerts figurent ceux qui se sont déroulés, devant un public
plutôt clairsemé, dans les églises du Pays basque et de Saint-Léon d’Anglet, cadres qui convenaient parfaitement à l’écoute de quatuors de réputation internationale programmés par « Musique en Côte
basque ». Les salles de spectacles ne manquent pas sur le BAB (sauf, nous dit-on, une grande salle genre Zénith, mais son utilité et sa nécessité restent encore à démontrer). Et ce ne sont tout de
même pas les spectacles de fin d’année des associations, amicales laïques ou autres (dont j’ai pu apprécier la qualité à El Hogar ou à la salle Saint-Jean lorsque mes enfants fréquentaient les
établissements scolaires d’Anglet) qui imposent la construction d’un tel édifice. Bien sûr, je ne doute pas que les salles prévues seront régulièrement occupées. Mais, c’est bien connu, là comme
ailleurs, l’organe va créer la fonction.
J’estime qu’il s’agit là d’une dépense de prestige destinée à satisfaire une partie (active) de votre électorat. Je reste persuadé qu’un référendum local mettrait très nettement fin à ce
projet.
La situation économique actuelle, notamment celle des jeunes (dont vous n’êtes pas responsable, mais ceci ne vous interdit pas de chercher à la rendre moins précaire) mériterait beaucoup plus votre
énergie et votre imagination (et celles, évidemment, de l’opposition) que ces batailles (quelque peu déplacées à mon goût) autour d’une salle de spectacle. Finalement, droite et gauche, ce sont de
simples notions de géographie : ce que la droite projetait de construire sur l’ex RN 10, la gauche le construit à Quintaou. Le désaccord est fondamental…
Aussi, pour prendre un critère clairement objectif, je ne verrai plus d’inconvénient à cette création le jour où le montant de ma taxe d’habitation baissera.

Jacques Betbeder, 14 allée de Moyrie, Anglet


JP Voisin 16/10/2010 19:14



Monsieur,


Je constate notre désaccord. "Le superflu, chose si nécessaire" écrivait Voltaire. La culture fait partie de ce superflu , car elle est nécessaire à chacun d'entre nous pour l'exercice
de sa liberté. Devant le désengagement de l'Etat, dans ce domaine comme dans beaucoup d'autres, la collectivité locale prend ses responsabilités. Ce n'est pas une affaire de prestige, mais de
justice et d'égalité, pour que le plus grand nombre ait accès au savoir et à la beauté. D'ou notre projet de salle culturelle.


Mais vous avez raison quand vous écrivez que la situation économique, et la précarisation d'une partie importante de la population doit mobiliser notre énergie. Puis-je vous assurez que nous y
travaillons d'arrache-pied. Deux exemples: le logement social et les transports.


 Nous nous battons pour le logement social, et le nouveau PLH de l'agglomération BAB marque une rupture par rapport au passé, tout le monde en convient, y compris la droite. Plusieurs
projets de logements locatifs sociaux devraient prochainement voir le jour qui nous permettront de réduire progressivement le retard accumulé depuis des années dans ce domaine. Je citerai
simplement les projets de la Bécasse, de la rue du Colombier (à coté de l'église Sainte Marie) du rond-point de Bahinos et de la rue de Jouanicot qui seront tous lancés dans l'année qui vient.


Pour les transports: nous avons pesé pour que, dans le cadre de la nouvelle délégation de service public, les tarifs baissent de manière importante. Depuis le 1er septembre notre réseau est un
des moins cher de France. En outre la ville d'Anglet à décidé de doubler le budget qu'elle consacre à l'aide au transport pour les plus démunis, retraités non imposables,
chomeurs, handicapés...


A ces deux exmples significatifs d'une politique sociale, je rajoute un résultat que nous avons obtenu et qui concerne tous les angloys: la baisse importante du prix de l'eau. Pour une
famille moyenne, cela représente 80 euros d'économie par an.


Vous le voyez, nous sommes attentifs aux conditions de vie et au pouvoir d'achat de nos concitoyens, en particulier les plus modestes. Ceci dit, les impôts locaux sont injustes, nous en
sommes convaincus, et nous appelons de nos voeux une réforme de la fiscalité locale.


Je vous remercie pour vos réactions argumentées à mes articles. Bien cordialement,  



Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens