Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 18:40

 

Le conseil municipal de ce 20 mars 2013 a abordé plusieurs dossiers importants. Reprenons-les, sereinement, en évitant la polémique inutile.

Le compte administratif 2012.

Le compte administratif 2012 permet de constater la bonne execution du budget. Fin 2012 ou en sommes nous?

Les dépenses de fonctionnement: Elles augmentent sensiblement essentiellement à cause des frais de personnel. La municipalité a peu embauché mais les augmentations des charges, la nouvelle grille des primes négociée en 2011 plus équitable, et le traditionnel GVT (glissement vieillesse technicité) dû au vieillissement des personnels municipaux explique pour une bonne part cette évolution. Tout le monde est d'accord cependant pour constater la nécessité de contenir ce châpitre, même si les dépenses en personnel d'Anglet se situe 30 % en dessous de la moyenne des villes de même importance.

Les dépenses d'investissement: Avec 22 millions d'euros en 2012 elles n'ont jamais été aussi importantes. A comparer aux 8 millions d'investissement de 2008. C'est bon pour l'emploi dans le secteur du BTP, c'est bon pour l'avenir car la ville s'équipe et se modernise. C'est trop affirment certains: en période de crise, il faut selon eux réduire la voilure. De mon point de vue c'est le contraire qu'il faut faire. Car l'investissement porte l'emploi. Moins d'investissement c'est plus de chômeurs! Et notre ville grandit ce qui suppose dès aménagements pour qu'elle soit toujours aussi agréable à vivre. L'argument vaudrait si la ville s'endettait lourdement pour investir. Ce n'est pas le cas, on va le voir maintenant, car la ville autofinance largement ces investissements.

Encours de dette 2La dette: près de 10 millions d'euros d'autofinancement et un montant de subventions élevés, la ville a peu emprunté en 2012, 2,5 millions d'euros présisément. Mais dans le même temps elle a remboursé 1,8 millions d'euros du capital de sa dette passée. Au final la dette s'est accru de 0,7 million d'euros, ce qui correspond à l'inflation. Elle est restée stable en euros constants. La ville d'Anglet est, de beaucoup, la moins endettée des communes de l'agglomération.

L'opposition municipale ne conteste pas vraiment ces chiffres - dont elle s'attribue le mérite (1) - mais considère, comme je viens de l'écrire, qu'il convient de baisser l'investissement, car dit-elle "les investissements d'aujourd'hui font les dépenses de fonctionnement de demain". C'est vrai, mais en partie seulement. Exemple: l'investissement consacré à une pelouse synthétique au stade de Girouette, se traduira par des économies de fonctionnement,en personnel et en fourniture, car une telle pelouse ne nécessite aucun entretien. La création de trottoirs pour la sécurité des piétons,la ville fait un gros effort dans ce domaine, ou la mise aux normes "handicapés" des bâtiments publics, ne créront pas de nouvelles charges d'entretien. C'est vrai par contre pour la future salle culturelle, mais ni plus ni moins que pour la salle de 500 places que la municipalité Villenave avait programmée, qui coutait aussi chère que la salle de Quintaou (2). Il faut veiller simplement à maitriser ces dépenses de fonctionnement qui ne doivent pas augmenter plus vite que les recettes, lesquelles progressent automatiquement au fur et à mesure que de nouveaux angloys-contribuables arrivent sur la commune. Et on sait que depuis 50 ans, la population progresse très régulièrement. 

 

L'écoquartier du Maharin.

Maharin Babled 2Les nombreuses études nécessitées par l'écoquartier avancent - trop lentement à mon grè - en lien avec les services de l'Etat qui exercent une tutelle vigilante. Le projet a évolué aux marges depuis que l'avant-projet a été présenté en conseil municipal fin 2011, pour répondre aux attentes de la DREAL (3). Un bâtiment a été supprimé car placé dans un secteur sensible pour la biodiversité, ramenant le nombre de logements à 270 environ, au lieu de 280. La plaine inondable a été agrandie, les espaces sanctuarisés pour la faune couvrent désormais 1,8 hectares soit près de 25 % de la surface totale. 80% du site restera à l'état naturel. Le projet a donc été "verdi" un peu plus.

perspective1 13 09 2011L'opposition a vivement critiqué le projet, dans une zone humide qu'il aurait fallu - selon elle - préserver de toute construction. Un argument difficilement recevable de la part d'élus qui ont autorisé la construction de la résidence Argi Zabal (visible sur le bas de la photo ci-contre) juste en amont, sur le ruisseau qu'on a busé pour l'occasion; et qui avaient élaboré un PLU, en 2004, qui permettait de construire 600 logements en cet endroit. M. Veunac a évoqué Venise, et plaint par avance les malheureux habitants d'un quartier isolé, sans médecin ni commerce. La démonstration m'étonne un peu de sa part, lui qui après Argi Zabal avait choisi le Maharin pour y installer la maison de retraite aujourd'hui en construction (dessinée en blanc sur la droite de la photo). L'intérêt de cet écoquartier est justement de s'insérer dans un tissu urbain parfaitement desservi en équipements publics, commerces et transports en commun. 

L'opposition a  voté contre le budget de l'écoquartier, très logiquement puisqu'elle y est opposée. Un budget qui s'équilibre et s'équilibrera en dépenses et en recettes: le projet ne pèsera en rien sur les finances d'Anglet, puisque les recettes - vente des terrains et subventions - financeront toutes les dépenses.

Je persiste à penser que cet écoquartier, qui permettra de loger près de 300 familles, est un beau projet pour Anglet.

La salle de spectacle.

La salle de spectacle s'est invitée une nouvelle fois dans le débat par le truchement d'un modeste avenant pour travaux supplémentaires de 70 000 €. L'opposition a bien sûr voté contre ce qu'elle considère comme une nouvelle augmentation du coût de la salle. Or cette augmentation est inférieure à la marge de 100 000 € pour travaux supplémentaires que nous nous étions donné en votant le budget global au dernier conseil. Le prix global de la salle est donc inchangé.

perspective-march--1-.jpgMais cette délibération a été l'occasion d'une passe d'arme entre l'opposition et Guy Mondorge,adjoint délégué à la culture. Madame Cazaux a une nouvelle fois contesté l'architecture. Je renvoie aux articles que j'ai consacrés sur ce blog à cette question (4) car aucun argument nouveau n'a été avancé. Ses collègues ont longuement contesté le coût de la salle, sa jauge, son utilité. Rien de très nouveau là aussi. Et Guy Mondorge a redit ce qu'il a déjà expliqué , précisant en outre que le personnel qui la fera fonctionner est déjà en place, à l'exclusion du directeur qui en aura la responsabilité administrative et culturelle (le directeur technique est en fonction et suit le chantier depuis le début). 

Un conseil municipal fort long, 4h30, preuve s'il en est besoin que le maire laisse l'opposition largement s'exprimer.

(1) La municipalité Villenave avait héritée d'une situation assez catastrophique avec un ratio d'endettement de plus de 12 ans. Elle l'a ramené à 3,2 ans en 2008, ce qui est un bon chiffre. En 2012 nous affichons ce même ratio de 3,2, malgré un investissement record.

(2) On estime que le fonctionnement d'une salle coûte chaque année le dixième de l'investissement pour sa construction.

(3) DREAL: Direction régionale pour l'environnement, l'aménagement, et le logement. 

(4) voir sur ce blog l'article "de Blokhaus en cageot..."

Partager cet article

Repost 0
Published by JP Voisin - dans débat
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens