Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 12:28

L'avenue de Bayonne (ex RN 10) est  aujourd'hui un quartier qui se cherche un avenir. Entre le Busquet qui reproduit les stéréotypes d'un urbanisme commercial des années 80, les moyennes surfaces de sa rive nord, et les friches de sa rive sud (ilot FIAT, ilot BOVERO), l'avenue ne sait quelle identité se trouver.

Or il y a aujourd'hui une conjonction d'évênements qui peuvent entrainer une belle renaissance.

 

la mutation des commerces.

La zone commerciale qui englobe BAB2, l'Union et le Busquet a été conçue dans les années 80, alors que ce secteur était en marge de la ville. Mais la banlieue négligée (rappelons que BAB2 est implanté sur une décharge encore en service dans les années 70) est devenue coeur d'agglomération. Les commerces doivent donc prendre en compte cette mutation radicale. Et cela d'autant plus que l'arrivée d'IKEA, décidée avant les dernières élections municipales, redistribue les cartes. L'avenue de Bayonne devient de fait une zone de chalandise de centre ville, qui veut conserver son attractivité bien au delà de l'agglomération. Cela passe par une requalification des bâtiments, une diversité des fonctions du quartier, qui doit accueillir des logements et des bureaux, une valorisation de l'espace public. L'arrivée d'un bus en site propre est un outil essentiel de cette nécessaire évolution.

 

L'arrivée d'un bus en site propre.

anglet 3 aout 2010 019Aujourd'hui le Chronobus circule dans un couloir réservé. Le site propre c'est autre chose!

Dans le cadre du "Grenelle2" la communauté d'agglomération présente pour subventions la première tranche du site propre, dont les travaux doivent  être impérativement engagés avant fin 2013. L'avenue de Bayonne, entre le Cadran et la rue du 11 novembre, en fait partie. Le bus fonctionnera dans des couloirs en position centrale, dans une large avenue urbaine de 35 mètres de largeur. La qualité de ces aménagements, avec arbres plantés, pistes cyclables et trottoirs généreux valorisera le site. Les nombreuses lignes de bus relieront le quartier aux centres de Bayonne et Biarritz (un bus toutes les trois minutes), mais aussi à Sutar et au littoral angloy. Ceci n'est pas une utopie mais une réalité qui sera en place dans les cinq ans qui viennent! Dans le même temps les friches environnantes devraient laisser la place à un nouveau quartier, prolongeant et renforçant l'existant.

 

L'aménagement des ilôts disponibles.

La municipalité fait travailler urbanistes et architectes sur le devenir de la rive sud de l'avenue, autour du carrefour Bernain. Pour le terrain de la CABAB, entre FIAT et le Busquet, elle a confier au COL le soin d'y construire des immeubles d'habitation. Sur Bovero elle a sollicité plusieurs équipes, pour recueillir différentes idées.

anglet-3-aout-2010-018.jpgNous sommes en coeur de ville, il faut donc une certaine densité de population pour créer les conditions d'une vraie urbanité. Il faut aussi profiter au maximum des bus ici très présents. Si on veut réduire la place de la voiture dans la ville il faut lier transport en commun et habitat., et densifier le long des lignes de bus principales. De ce point de vue le site est exemplaire.

Sur le terrain Bovero, "habiter dans un parc" est une idée qui s'impose. Le ruisseau qui court sur la parcelle fait lien en effet entre les parcs de Beatrix Enea et de Montaury. Il faut donc laisser la place à des cheminements piétonniers qui prolongeront les espaces verts existants et relieront le centre administratif et culturel à l'Université. Pour lier intensité urbaine avec des parcours verts généreux il faut accepter de construire plus haut. Les bâtiments actuels tout autour font 7 à 8 niveaux. On doit prendre en compte cette réalité et ne pas se limiter comme aujourd'hui à 3 ou 4 niveaux. On peut même envisager de monter un peu plus, à condition que  l'implantation des immeubles s'inserre dans l'existant.

Sur le terrain à l'est de FIAT, le rez-de-chaussée recevra des commerces, en continuité de ce qui existent, pour renforcer l'attactivité du quartier. La aussi, les hauteurs admissibles peuvent être supérieures aux règles actuelles car le terrain est surplombé par les immeubles de Lembeye.

Il s"agit, dans tous les cas, de créer de l'intensité urbaine, de favoriser la vie sociale et commerciale, tout en préservant ce qui fait l'identité du coeur d'Anglet, de vastes respirations vertes reliant les pôles culturels de Quintaou et de la Mairie à l'université... et à son prolongement futur sur les Landes de Juzan. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens