Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 21:47

A la mi-août il est prématuré de faire un bilan de la création d’un couloir réservé au bus sur la RD 810, dans la traversée d’Anglet et de Bayonne. Mais on peut faire un point d’étape pour voir les premiers enseignements de cette transformation de l’ex RN 10.

 

Le premier chantier d’une modernisation en profondeur.

Clarifions tout de suite les enjeux :

La création d’un TCSP (transport en commun en site propre) sur l’axe qui relie les centres de Biarritz, Anglet et Bayonne est irréversible. L’agglomération regroupe 120 000 habitants : c’est donc une vraie ville, même si les angloys ont le sentiment d’être encore un peu à la campagne. Une ville ou se déplacer est de plus en plus difficile. Si rien n’est fait il n’est nul besoin d’être grand clerc pour comprendre que nous allons à court terme vers un blocage généralisé de la circulation.

Pour éviter cette catastrophe annoncée une seule solution : offrir une alternative à l’automobile. Il faut donc favoriser les modes de déplacements « doux » et les transports en commun pour inciter tous ceux qui le peuvent à renoncer à leur voiture. Si, 10 ou 20% des automobilistes d’aujourd’hui abandonnent leur véhicule parce qu’il est plus pratique et moins cher de prendre le bus, alors le pari sera gagné.

Pour ceux qui viennent de la périphérie il faut aménager des parkings relais en entrée de ville, avec des lignes de bus qui les conduiront partout dans l’agglomération.

Pour ceux qui habitent le cœur de la ville –autrement dit le B.A.B.- il faut rénover le réseau, le rendre plus pratique, plus rapide, moins cher, pour qu’ils l’utilisent quotidiennement. Chronobus, c'est-à-dire la ligne 1 aménagée en site propre sur une bonne partie de son parcours, est le premier chantier de cette modernisation en profondeur : il ne peut être question d’y renoncer. Jean Espilondo, le Maire d’Anglet est fermement au coté du Président de la communauté d’agglomération sur ce dossier déterminant pour l’avenir.

 

Une phase nécessairement expérimentale

Il est évident que cette mutation est douloureuse : nous entendons les critiques qui nous parviennent en grand nombre des utilisateurs de la RN10 : La circulation automobile y est plus contrainte que par le passé. Les commerçants du Busquet et des Pontots nous disent leur inquiétude, et craignent que leurs clients ne se détournent de leurs boutiques. Nous comprenons ces irritations et ces craintes : elles sont légitimes, et ne diffèrent en rien des réactions suscitées en d’autres lieux par des aménagements identiques. Partout les créations de voies réservées au bus, ou de tramways ont provoqué colère, incompréhension et manifestations de rejet. Mais partout, après un temps d’adaptation, il a été constaté une amélioration de la circulation et une augmentation de la fréquentation commerciale.

 

Ceci dit la phase actuelle, nécessairement expérimentale, nous a conduits à constater des dysfonctionnements sur lesquels ont travaillé les services techniques de la ville d’Anglet, de la CABAB et du Syndicat mixte des transports. Les observations et les propositions nombreuses des usagers ont été examinées. Des réunions se sont tenues tout l’été avec les représentants des commerçants, ce qui a permis de prendre la mesure de certaines difficultés. Voilà pourquoi, par exemple, nous avons entrepris d’améliorer le fonctionnement des deux extrémités du tronçon aménagé sur la RN 10 : le carrefour Saint-Léon à Bayonne, le carrefour Saint Jean à Anglet. Sur ce dernier site, les travaux réalisés le 18 août permettent de rétablir deux files pour la circulation automobile, entre Saint-Jean et le feu tricolore de la rue du 11 Novembre. D’autres travaux d’aménagements seront conduits, en concertation avec les commerçants riverains qui sont les meilleurs observateurs de la circulation passant devant chez eux.

 

Des chiffres encourageants

Les premiers chiffres de la fréquentation sur la RN 10 pendant le mois de Juillet sont encourageants.

La circulation automobile qui avait chutée à 24 000 véhicules pendant les travaux de l’hiver dernier est remontée à 26 000 véhicules. La fréquentation sur la ligne 1 à augmenté de 11% par rapport à juillet 2008. Des résultats jugés très satisfaisants par les spécialistes, compte tenu du fait qu’il faut du temps pour que le public modifie ses modes de déplacements.

 

¨Préparer l’avenir

Le syndicat mixte des transports en commun, sous la présidence active de Michel Veunac, travaille maintenant à la préparation de la rentrée scolaire, en collaboration avec les chefs d’établissement. La ville d’Anglet, par l’intermédiaire de ses élus et de ses ingénieurs, participe à cette préparation. Chronobus dessert de nombreux établissements scolaires, dispersés autour de la RN 10, sur Bayonne et sur Anglet. Il convient de faire en sorte qu’il soit pleinement efficace et que chacun puisse normalement rejoindre son collège, son lycée, son université ou tout simplement son travail par le mode de transport qui convient à sa situation particulière.

 

Et puis il faut penser à la suite. La zone commerciale du Busquet et des Pontots est en pleine mutation : prévue pour l’automobile car éloignée des centres villes il y a vingt ans, elle se trouve aujourd’hui au cœur de l’agglomération. Son offre commerciale est la plus complète qui soit, de l’hyper à la petite boutique : comment l’aménager pour le piéton et le cycliste, maintenant que la voiture n’est plus le seul moyen d’y accéder rapidement ? C’est ce travail de réflexion que la ville d’Anglet et la communauté d’agglomération vont engager maintenant, avec les professionnels du secteur. Sans attendre, pour cet hiver, la ville d’Anglet propose de mettre des vélos gratuits à disposition du public sur la zone commercial du centre d’Anglet.

Jean-Pierre Voisin

Partager cet article

Repost 0
Published by JP Voisin - dans mobilité, transport
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens