Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 11:54
Claude Olive: du conservatisme habillé de gaullisme.

« Quand on aime sa ville, on ne la bouscule pas » proclame haut et fort Claude Olive. C'est une vision des choses, très conservatrice. Il est vrai que le corps social n'aime pas être bousculé, c'est dans la nature des choses. Le faire bouger c'est remettre en cause un équilibre qui tend à s'imposer comme une évidence : «pourquoi changer, ça ne va pas si mal », «ç'a toujours été comme ça »… voilà des phrases cent fois entendues. Ne pas bousculer, c'est accepter de ne pas évoluer au fur et à mesure que le monde change – et aujourd'hui il change très vite - c'est aussi ne pas remettre en question certaines situations injustes sur lesquelles le présent est bâti.

Cette affirmation conservatrice du maire s'accompagne d'une profession de foi : « je suis un gaulliste social ».

Or il me semble, mais je ne suis pas expert en gaullisme, que le gaullisme c'est une «résistance » donc un refus de l'ordre établi. C'était vrai en juin 40 - De Gaulle n'a pas eu peur de bousculer parce qu'il aimait la France, bien que seul, tandis que Pétain bénéficiait d'une large adhésion dans l'opinion - c'était vrai en 45 avec le programme du Conseil national de la Résistance qui a lancé les trente glorieuses, c'était même vrai en 1969 avec le référendum perdu sur la participation et la suppression du Sénat.

Claude Olive: du conservatisme habillé de gaullisme.

« Gaulliste social » renchérit Olive. Il n'est seulement gaulliste, il est aussi social. Nous aimerions que cela soit vrai. Social ça veut dire quoi pour le maire d'Anglet aujourd'hui ? Nos concitoyens sont confrontés à deux problèmes majeurs : le manque d'emploi et le manque de logements à prix accessible. Si pour l'emploi le pouvoir du maire est limité quoique réel, j'en reparlerai un jour, il est en première ligne pour le logement. Or qu'annonce-t-il ? Qu'il n'est plus question « de densifier autour des axes routiers ni d'encourager les programmes mêlant promotion privée et habitat social » (selon l'Express du 19 novembre 2014). Autrement dit le maire remet en cause la règle qui impose aux promoteurs privés de réaliser 40 % de logements sociaux dans toute opération immobilière. Règle qui a un double avantage : elle permet de réaliser des logements sociaux sans que la collectivité ait à fournir le terrain et elle assure une vraie mixité sociale. Renoncer à cette règle c'est renoncer de fait à construire des logements sociaux en nombre suffisant. De deux choses l'une : ou il supprime cette règle dans le PLU et c'est clairement antisocial, ou il n'y touche pas et son discours est vide de sens.

Alors, Claude Olive gaulliste ? Nul ne peut aujourd'hui faire parler la statue du commandeur, mais je doute que de Gaulle accepterait ce parrainage. Et social ? Là, je suis sûr que non.

Photos : la très contestée place des cinq-Cantons, toujours plus fréquentée

et Léo Hamon, gaulliste social ami de l'abbé Pierre, résistant et ministre du général de Gaulle .

Partager cet article

Repost 0
Published by JP Voisin - dans débat
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens