Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 17:11

Le scrutin du second tour à Anglet, dimanche prochain, s'annonce serré. On lira ci-dessous quelques propositions de la liste de Jean Espilondo et des commentaires personnels.

Promouvoir nos langues et cultures régionales.

Les abertzales de Hemen Angelu ont choisi de se retirer de la campagne électorale sans donner de consigne de vote. Nous regrettons ce choix mais nous le respectons. Je rappelle ici simplement comment la liste conduite par Jean Espilondo appréhende les questions liées aux cultures basques et gasconne.

Pendant le mandat écoulé nous avons construit l'Ikastola et lancé avec les associations basques et gasconnes la maison des cultures régionales qui sera édifiée dès le début du nouveau mandat à Baroja. Toujours en concertation avec les associations, nous nous donnerons les moyens de promouvoir les langues et cultures gasconnes dans l'éducation et la vie quotidienne. Grâce à une gestion de la salle culturelle Quintaou par une régie municipale la programmation de la salle Quintaou leur fera la part belle . L’identité de notre ville, au confluent de ces deux cultures, sera ainsi affirmée dans un monde de plus en plus banalisé.

Il n’y a pas de hasard !

Claudine Getten, ancienne adjointe de Robert Villenave, et Françoise Doxaran son ancienne chef de cabinet ont rejoint la liste de jean Espilondo. Ce n’est pas par hasard ! Elles connaissent bien nos concurrents pour avoir travaillé avec eux. Elles apprécient d’être intégrées dans une équipe unie, conduite par un homme compétent.

Pourquoi M. Olive ne construira pas les logements promis.

M. Olive annonce qu’il va poursuivre la politique du logement conduite par Jean Espilondo. Il va donc respecter les objectifs du Plan Local de l’Habitat qui prévoit de construire 350 logements par an sur Anglet soit 2100 pour les 6 ans à venir. Il annonce aussi que pour cela il va « construire de petits immeubles partout sur Anglet ».

Supposons qu’une « petite résidence » selon M. Olive compte 20 logements il s’engage donc à construire plus de 100 résidences partout sur Anglet ! Donc en zone pavillonnaire ! Intenable. Infaisable même. M. Olive qui combat par ailleurs le projet d’une « petite résidence » de 16 appartements en centre ville, avenue Eugène Bernain en face de Quintaou, n’est pas sérieux.

Jean Espilondo, qui veut vraiment construire des logements pour tous, qui veut aussi préserver la ville-jardin, propose de bâtir prioritairement près des grands axes de bus, en particulier le long de l’ex nationale 10. Ça, c’est faisable !

Gouverner c’est choisir, c’est aussi assumer ses choix, même difficiles. Il est plus facile de faire comme M. Olive, promettre tout et son contraire.

On prend les mêmes ?

En 2008, les électeurs angloys avaient sévèrement sanctionnés MM. Olive et Villenave, lassés des querelles sans fin et de l’inaction de leur groupe. Or les sept premiers de la liste Villenave de 2008 sont les sept premiers de la liste Olive de 2014 ! Ce sont eux, et eux seuls, qui représenteront Anglet à la communauté d’agglomération, puisque la majorité angloye y disposera de 7 sièges. Même cause, mêmes effets ! Le pouvoir aux anciens ! Les nouveaux venus serviront de faire valoir. Voilà comment on renouvelle la vie politique selon M. Olive.

Des promesses chiffrées.

Jean Espilondo s’est engagé à ne pas augmenter les impôts locaux pendant le prochain mandat. Il a donc chiffré précisément son programme pour prendre en compte cette contrainte forte et a publié son budget prévisionnel. M. Olive s’en est bien gardé. Comment pourrait-il à la fois stabiliser voire baisser les impôts comme il l’annonce et dans le même temps tenir toutes les belles promesses qu’il multiplie partout ? Un exemple : abandonner le projet de l’écoquartier du Maharin pèserait au minimum 4 millions d’euros sur le budget de la ville. Créer des navettes inter-quartier, à l’efficacité douteuse aurait aussi un prix élevé : la navette des plages actuelle coûte 140 000 euros pour deux mois de fonctionnement. Pour notre opposant les promesses n’engagent que ceux qui y croient...

Les jeunes ont toute leur place à Anglet.

La politique de nos prédécesseurs, proposée aujourd’hui par Claude Olive avait fait la part belle aux promoteurs. De 2001 à 2008 ils avaient délivré les permis de construire de 3558 logements soit plus de 500 par an. Avec très peu de logements à prix abordable.

Résultat : les jeunes couples ne pouvaient plus s’installer à Anglet et devaient partir ailleurs, en périphérie. La population globale de la ville augmentait mais nos écoles se vidaient : 600 élèves de moins en 10 ans ! Jean Espilondo a inversé cette tendance catastrophique pour une ville. Les élèves reviennent dans nos écoles – 142 élèves de plus en deux ans- donc les jeunes couples qui le veulent peuvent de nouveau rester à Anglet grâce à une politique très active du logement pour tous. M. Olive veut revenir au passé avec de belles phrases nostalgiques sur l’Anglet d’autrefois. Pour l’avenir de nos enfants et petits enfants, ne nous laissons pas abuser !

Liste de soutien

La liste de soutien à l’équipe de Jean Espilondo est présidée par Robert Lagareste, adjoint au maire sortant qui fut, dans les années 70, un jeune conseiller municipal de Victor Mendiboure.

Cette liste, qui regroupe plus de 300 angloys, peut être consultée dans sa totalité sur le site jeanespilondo2014.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by JP Voisin
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens