Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 11:26
Les Landes de Juzan: emploi et qualité de vie.

L'économiste Laurent Davezies expliquait récemment lors d'une conférence à Bayonne, que sur les 300 aires urbaines de l'hexagone, 200 avaient vu leur nombre d'emplois baisser depuis le début de la crise en 2007. Que sur la centaine qui n'avaient pas régressé ou qui avaient progressé, douze agglomérations portaient 75% de la croissance totale. Parmi ces douze on trouve Bordeaux, Pau et Bayonne.

les entreprises privilégient la qualité de vie.

Comment s'explique le dynamisme aquitain? Pour Laurent Davezies, tout d'abord, par la qualité de vie qu'offre notre région. Dans un monde ou les distances se sont réduites, ou la proximité des gisements et des débouchés n'est plus un critère déterminant, les entreprises comme les particuliers choisissent la qualité de vie. De ce point de vue l'Aquitaine en général et la cote basque en particulier sont très bien placées.

Mais d'autres facteurs expliquent le dynamisme de notre agglomération - qui englobe l'espace littoral de Capbreton à Hendaye.

Ne pas négliger l'emploi productif.

Si l’économie résidentielle a beaucoup progressé sur notre territoire, l'emploi industriel n'a pas reculé, et a même évolué positivement, à un rythme moindre il est vrai. Nous n'avons pas mis tous nos œufs dans le même panier touristique et résidentiel, contrairement à des villes comme Nice par exemple qui ont beaucoup souffert. A Nice, 25% de la population est en dessous du seuil de pauvreté! Car l'emploi dans le tourisme et les soins à la personne est globalement moins qualifié, moins rémunéré et plus précaire que dans le secteur productif. Cela est d'autant plus vrai chez nous que nous avons développé des industries à haute valeur ajoutée comme les nouvelles technologies de la communication, la glisse ou l'aéronautique au travers de nos technopoles.

l'entrée du nouveau CFA des Compagnons, sur les Landes de Juzan, inauguré ce 30 septembre 2013.

l'entrée du nouveau CFA des Compagnons, sur les Landes de Juzan, inauguré ce 30 septembre 2013.

La force du partenariat.

Nos trois sites, Izarbel à Bidart-Biarritz, Technocité à Bayonne et les Landes de Juzan à Anglet qui ensemble forment la technopole de la cote basque sont les fleurons d'une politique ambitieuse. Sur les Landes de Juzan, depuis 2008 ont été construit le restaurant et la cité universitaire Pierre Bidart (photo en tête d'article), ainsi que le CFA des Compagnons. Le permis de construire du "générateur d'activité" dédié à l'écoconstruction est sur le point d'être déposé. Si tout va bien les travaux pourraient démarrer avant la fin de l'hiver.

La force des Landes de Juzan est son partenariat. Sur place collaborent le lycée Régional du bâtiment CANTAU, l'université avec son campus de Montaury et ses laboratoires de recherche, l'ISA-BTP, jeune et dynamique école d'ingénieurs du BTP, NOBATEK, bureau d'étude et de recherche tourné vers l'écoconstruction, et maintenant les Compagnons. Tous ont des activités orientées vers la formation et la recherche dans la construction. Tous travaillent pour que le "bâtiment vert" respectueux de l'environnement s'impose comme la norme. Tous œuvrent pour que le parc d'activité des Landes de Juzan, dédié à l'écoconstruction, grandisse rapidement. Il est peu de site en France ou une telle densité de matière grise tournée vers un objectif commun est ainsi rassemblée. C'est l'atout déterminant des Landes de Juzan.

L'avenir des Landes de Juzan.

L'avenir immédiat des Landes de Juzan c'est la création du Générateur d'activité. Celui-ci sera à la fois une pépinière d'entreprise et un outil mis à la disposition de laboratoires et d'entreprises bien installées qui souhaiteraient développer un programme commun de "recherche-développement". Ses 2500 m2 de plancher et ses installations "haute technologie" seront opérationnelles dès 2015.

L'Université travaille en outre, en lien avec la Région et l'agglomération, à la réalisation à court terme d'une halle technologique destinée à ses divers laboratoires de recherche, aujourd'hui très à l'étroit.

Ces programmes étant lancés l'essentiel du projet d'écoparc dédié à l'écoconstruction rentrera en phase opérationnelle. C'est 70 000 m2 de plancher qui pourraient au final être construit sur un site de 50 hectares environ, dont la moitié serait strictement protégée: bois, ruisseaux, prairies humides constituent un ensemble d'une grande richesse biologique qui sera préservé et restauré.

Anglet conjugue ainsi deux impératifs majeurs: rester une ville verte tout en développant l'activité économique créatrice d'emploi. Le dynamisme d'Anglet est bien au service de la qualité de vie.

Partager cet article

Repost 0
Published by JP Voisin
commenter cet article

commentaires

Pascal Fourot 20/11/2013 18:16

Transition énergétique, écoconstruction, développement durable!
On ne peut qu'adhérer et qu'associer au développement durable, le développement humain. L'écologie , c'est bien sûr préserver notre environnement et donc les espèces. La notion d'environnement, c'est aussi notre environnement intérieur, nos espaces de vie. Les écoconstructions ou écorénovations doivent également favoriser notre développement personnel, notre bien-être. Après les constats sanitaires alarmants d'agences publiques, la priorité est de préserver notre santé et celle de ceux qui nous sont chers, grâce notamment à une qualité de l'air intérieur satisfaisante.
Il nous faut concilier, réconcilier économies d'énergie et bâti-santé, pour notre santé et celle des générations futures. Tout un programme pour les décideurs et les élus.

JP Voisin 20/11/2013 23:09

Merci pour votre commentaire. Je souscris pleinement à vos propos.

Présentation

  • : Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • Le blog de Jean-Pierre Voisin
  • : Jean-Pierre Voisin, adjoint au maire d'Anglet de 2008 à 2014 en charge de l'urbanisme, livre ici son point de vue sur les dossiers locaux et dialogue avec les angloys. Ses propos n'engagent que lui-même.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens